Les chrétiens persécutés

en Espagne    

Religion et République

Fermer 1 la religion pendant la II République

Fermer 2 le contexte et la persécution

Fermer 3 Le massacre

Fermer 4 Le massacre à Madrid

Fermer 5 Le massacre des" prisonniers politiques"

Fermer 6 Elaboration de la Constitution en 1931

Fermer 7 rapport du ministre Irujo

Fermer 8 les tchékas

Fermer 9 désinformation

Fermer Arguments

Fermer Judas

Fermer Le cardinal Segura

Fermer Persécution au Mexique

Fermer Précédents en France (loi 1905)

Fermer Réflexions

Fermer informations récentes

Fermer la persecucion religiosa oficializada

Fermer liste des 498 béatifiés

Réflexions

Fermer Des intélectuels catholiques?

Fermer Refexions sur la violence

Fermer a propos des Brigades Internationales

Fermer la guerre civile n'est pas terminée

Fermer le génocide vendéen

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Membres

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 10 membres


Connectés :

( personne )
Contacts

 

 

 Ce site a été scindé. Il y a la partie persécution religieuse en Espagne et la partie persécution religieuse en France.
Voici le lien  pour la partie France:
http://persecution-religieuse-france.la-guerre-d-espagne.net/ 
Nom du site: Persécution religieuse et christianophobie

Sondage
appréciations
 
super
à recommander
Très bien
Bien
Passable
bof
grrrrrr
Résultats
Arguments - 4ème argument: l'Eglise était immensément riche
ARGUMENT 4 

   separation.jpg
 
L'Eglise était immensément riche

FAUX :

Il y avait longtemps déjà que l'Eglise avait été dépossédée de ses biens!

L'Eglise avait déjà persécutée, les ordres religieux déjà été dissous -à l'exception de ceux qui s'occupaient des enfants pauvres et de l'assistance aux malades- et elle avait été dépouillée, en 1836, de ses biens territoriaux par le "désamortissement" de Juan ALVAREZ MENDIZABAL (Franc-maçon "progressiste"). Puis, en 1868 par le général PRIM à l'époque des coups d'Etat permanents et de domination jacobine du XIXème siècle.
En échange de cette "nationalisation" et à partir de cette date, les prêtres recevaient une indemnité qu' AZAÑA supprima dès son arrivée au pouvoir.*


Il faut aussi savoir que la plus grande partie des "biens" de l'Eglise provenait de dons et legs de familles riches mourant sans enfants. Ils y mettaient le plus souvent comme condition que leurs biens soient destinés à un hôpital, une école, etc.
Des voyageurs anglais, lors d'un séjour en Andalousie au XVIII siècle firent le récit suivant: Les évêques nourrissent quotidiennement des milliers de pauvres; environ 7000 à Cordoue avec  la distribution de plus 1 500 kg de pain et autre denrées. 5 000 à Grenade. A Séville 20 couvents distribent des rations aux pauvres. Puis: "-les orphelins sont secourus et ils reçoivent une formation professionnelle, les filles reçoivent une dote...."-

Un des deux fit même le commentaire suivant: -"Comment voulez-vous que les gens creusent un puits s'ils ont l'eau à la fontaine?"-

Au cours des siècles, on a bien retenu les richesses de l'Eglise; on a pas retenu l'assistance aux pauvres !!

* Pour la petite histoire le gouvernement actuel de RODRIGUEZ ZAPATERO veut faire la même chose et la fera sans aucun doute.

 


Une messe dans une église détruite dans une ville passée sous contrôle des "nacionales".
Pendant plus de deux ans, le culte catholique avait été interdit 

 


Date de création : 17/06/2008 @ 09:31
Dernière modification : 10/10/2010 @ 11:24
Catégorie : Arguments
Page lue 3403 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Présentation

                     Les chrétiens persécutés

 Persécution en Espagne pendant la II République



La conduite de l'Eglise espagnole pendant la guerre civile est encore et toujours, violemment critiquée.
On l'accuse d'avoir été réactionnaire, hypocrite, fasciste, obscurantiste. Elle aurait été soumise aux puissants et aurait méprisé les pauvres. Immensément riche, elle se serait rangée du côté de la force de peur de perdre ses privilèges.

Pourtant, il suffit d'étudier un peu cette époque pour s'apercevoir que toutes ces critiques ne dépassent pas le stade de la propagande. Elles peuvent facilement être réfutées, une par une.
C'est ce que vous pourrez trouver sur ce site.

Lisez argument par argument. vous comprendrez vite qu'il suffit juste d'un peu de bon sens, pour s'en convaincre.
Puis vous pourez lire  quelques unes des horreurs commises dans la page "le massacre"
 

 



Webmaster - Infos


france_mwxx.gifJe remercie les internautes qui  donnent leurs appreciations.

Vous pourrez trouver mon livre  Le choc des deux Espagne sur la guerre d'Espagne (hors des sentiers battus et des idées toutes faites), dans toutes les Fnacs, les grandes librairies, les sites de vente par correspondance au prix de 20, 90 euros. Contribuer à rétablir la Vérité.

Merci encore

^ Haut ^